KGS Supports

​Trois hommes en colère de Simon Heymans

​Roch Production / Mindtaste Studio 2010

Shortcut

Synopsis :
Un grand patron convoque 3 de ses top-managers dans une grande salle de réunion. Il leur lance un ultimatum, un des 3 doit se designer comme bouc-émissaire. L'économie est en récession, les chiffres de la société sont catastrophiques. Pour éviter que les actionnaires ne ferment la société il faut que quelqu'un se sacrifie. Le patron leur laisse une heure pour se décider. Arriveront-ils à se décider avant l'heure fatidique ? Qui va se désigner ?


Intention du réalisateur :
Ayant travaillé pendant quelques années en temps que manager dans le monde de l'entreprise, j'ai pu y découvrir les différentes facettes de ce curieux monde. Certains de mes collègues bien qu'ils arrivaient super tôt et repartaient super tard n'étaient là que pour l'argent. Ils n'avaient pas vraiment de motivations personnelles. Ils faisaient bonne figure dans l'espoir d'avoir une promotion. Pourquoi ne pas changer de travail si on le fait sans motivation? Le travail en entreprise amène à une certaine forme d'hypocrisie.


Comme pour le film de Sydney Lumet, 12 hommes en colère, j'ai installé 3 managers dans une salle pour en faire un huis-clos. L'idée est donc de faire ressortir les motivations de nos personnages en les mettant dans une situation extrême. Le personnage de Serge est celui qui représente, dans sa forme la plus poussée, le genre d'hypocrisie que j'ai pu voir en entreprise. D'un autre coté c'est celui qui a le plus de raison de rester et donc de jouer à l'hypocrite: il a une famille à nourrir, des crédits...


Donc derrière cette hypocrisie générale il y a parfois une raison.
A travers les vitres de la salle on peut voir la ville de Bruxelles. Il est important de situer le film dans une capitale moderne comme Bruxelles car elle représente au mieux le monde économique. Cela n'aurait pas de sens de voir la campagne car visuellement cela ne soutient pas l'essence du scénario, a savoir la dure réalité du monde de l'entreprise.